Buy & sell race cars, rally cars, transporters, trailers & parts.

Connaught Competition Engines

150,000

Morgan +4 SuperSport

The GP Box

Description:

Morgan +4 SuperSport

Peter Morgan conçoit des voitures de sport pour un usage routier ou « fast motoring « dans la tradition anglaise du roadster plutôt bon marché sans viser de modèles préparés à l’usine pour la compétition. Il laisse ce soin à des pilotes et préparateurs privés comme Christopher Lawrence. Dès 1959 ce dernier engage un roadster + 4 en catégorie GT moins de 2 litres avec un certain succès.

En 1960 il change la carrosserie acier pour une en aluminium et lui ajoute un hard top obligatoire pour courir en catégorie GT. Comme tout compétiteur Anglais passionné par l’épreuve des 24 heures du Mans, il inscrit sa + 4 préparée par ses soins en 1961 mais se voit refuser son engagement par l’ACO, poussé par l’équipe Triumph qui voyait cette Morgan comme une concurrente possible à la victoire dans sa catégorie. Fin 1961 dans le but de participer aux 24 heures du Mans 1962, TOK 258, est équipé cette fois d’une carrosserie dite « Low Body « plus aérodynamique mais sans l’accord de l’usine, ce qui irritera beaucoup Peter Morgan.

Cette fois l’ACO accepte TOK 258 que l’on voit aux essais d’Avril dans sa robe rouge. Sur requête de l’organisateur la voiture est repeinte en BRG le fameux British Racing Green couleur officielle du Royaume uni puisqu’elle est engagée par la marque Morgan. Le hard top est peint en OEW pour éviter de souffrir trop de la chaleur. Après une course sans encombre et seulement 28 minutes d’arrêt aux stands pour ravitailler l’équipage Lawrence/ Baron remporte la classe moins de 2 litres. Cette victoire retentissante sera une magnifique publicité pour Morgan et sa Super Sports et permettra de lancer en petite série ce modèle spécifique. Sir Lawrence en sera l’initiateur et aussi le préparateur des moteurs de TR3 version 2 litres mais aussi 2.2 allant d’une puissance de 115 cv à 125 cv pour ce dernier. Une centaine d’authentiques modèles reconnus par l’usine seront fabriqués de 1961 à 1968. 42% partiront pour les états unis et aujourd’hui on recense 5 châssis authentiques en France. Les premiers châssis, jusqu’en 1963 sont équipés du High Body avec une écope plus étroite et rivetée pour les carburateurs Weber de 42 ou 45. La voiture est vendue beaucoup plus chère que le modèle de base car en plus de la carrosserie spécifique, la préparation moteur, les tubulures d’échappement, les suspensions améliorées, alourdissent la facture. Il est à noter que c’est un des rares cas ou le client d’un constructeur automobile est à l’origine d’une série de 100 voitures sur une période 8 ans.

Le modèle + 4 super sports est le plus emblématique de chez Morgan au même titre que la Carrera 2.7 RS chez Porsche. Preuve qu’il s’agit bien d’une voiture bien née, TOK 258 et XR 1 courent encore aujourd’hui en compétition historique et sont encore devant.

La Super Sports n° 4826 est la deuxième fabriquée et la première avec conduite à gauche. Elle quitte l’usine le 21 Juin 1961 avec 4837, direction l’importateur Fergus Motor de New York. Les deux voitures sont peintes en rouge ce qui amène une anecdote : En effet les numéros de capot sont inversés et celui de 4826 se retrouve sur 4837 et vice versa. Interrogé sur cette anomalie l’archiviste de l’usine ne sera pas du tout surpris et nous avouera « ça c’est Morgan « L’histoire de 4826 aux USA s’arrête en 1992, stocké dans une grange pour apparaître à la vente fin 2013 à la mort de son propriétaire.

L'actuel propriétaire recherchait une authentique SS avec l’aide du spécialiste anglais Richard Thorne quand ce dernier lui propose cette sortie de grange, mais avec une restauration totale. Avant d’engager un tel projet il apporte toutes les preuves incontestables de l’authenticité du modèle après avoir sollicité l’expertise de Martyn Webb, archiviste à l’usine Morgan. Effectivement dans le Record Book, tenu à la main, le châssis de + 4 est répertorié avec la mention Super Sports au stylo bille rouge. Autres temps… autres méthodes !!!

Avec la consigne de préserver le maximum de pièces originales, la restauration prendra deux ans en lui donnant ce parfum d’authenticité que mérite ce genre d’auto. Le budget est de ce fait conséquent car 4826 est entièrement reconstruite à partir d’un châssis neuf refrappé avec son numéro. Le deuxième challenge est de la mettre en configuration FIA pour courir en circuit mais en gardant les caractéristiques d’époque. Le PTH est obtenu en Période E et reste valable jusqu’en 2026. Elle dispose d’une carte grise française de collection.

Challenges réussis quand on voit les photos avec cette peinture » matching color « avec le hard top couleur caisse qui rappelle TOK 258 aux essais d’Avril 1962 au Mans avec le numéro 28. Après deux années d’attente, la joie est de remettre 4826 dans son berceau d’origine sur le lieu qui l’a vu naitre à l’usine Morgan de Malvern. Grand moment d’émotions en la présence du rédacteur de la revue MOG, magasine consacrée exclusivement à la marque. Un reportage de 4 pages immortalisera cette rencontre (voir photos). Depuis le début, malgré sa rareté et son authenticité, le but que le propriétaire s’était fixé, était bien de lui faire retrouver les circuits et donc de l’équiper FIA.

Depuis 2016 elle a été fiabilisée, améliorée avec une boite Moss et un pont Salisbury de chez JB Engineering. Des carburateurs Webber de 45 mm ont remplacés les 42 et les 145 cv sont bien là ! Avec un poids de 870 kilos elle est très facile à piloter car très équilibrée avec un freinage puissant et endurant.

La voiture est éligible au Mans Classic (plateau 3), Tour Auto, Sixties Endurance, Fifties Legend, ...

-----

Peter Morgan designs sports cars for road use or "fast motoring" in the English tradition of the rather inexpensive roadster without aiming for factory-prepared models for competition. He leaves this to pilots and private tuners like Christopher Lawrence. From 1959 the latter entered a roadster + 4 in the GT category less than 2 liters with some success.

In 1960 he changed the steel bodywork to an aluminum one and added a hard top which was compulsory for racing in the GT category. Like any English competitor passionate about the 24 Hours of Le Mans event, he registered his + 4 prepared by him in 1961 but was refused his entry by the ACO, pushed by the Triumph team who saw this Morgan as a competitor. possible for victory in its category. At the end of 1961, with the aim of participating in the 1962 24 Hours of Le Mans, TOK 258 was equipped this time with a body called "Low Body", which was more aerodynamic but without the agreement of the factory, which greatly irritated Peter Morgan.

This time the ACO accepts TOK 258 which we see at the April trials in its red dress. At the organizer's request, the car is repainted in BRG, the famous British Racing Green, the official color of the United Kingdom since it is entered by the Morgan brand. The hard top is painted in OEW to avoid suffering too much from the heat. After a smooth race and only 28 minutes pit stop to refuel the Lawrence/Baron crew won the less than 2 liter class. This resounding victory will be a magnificent publicity for Morgan and its Super Sports and will allow the launch of this specific model in small series. Sir Lawrence will be the initiator and also the preparer of the engines of TR3 version 2 liters but also 2.2 going from a power of 115 hp to 125 hp for the latter. A hundred authentic models recognized by the factory were manufactured from 1961 to 1968. 42% left for the United States and today there are 5 authentic chassis in France. The first chassis, up to 1963, were fitted with the High Body with a narrower, riveted scoop for the 42 or 45 Weber carburettors. engine preparation, exhaust pipes, improved suspensions, increase the bill. It should be noted that this is one of the rare cases where the customer of a car manufacturer is at the origin of a series of 100 cars over a period of 8 years.

The + 4 super sports model is Morgan's most emblematic, just like the Carrera 2.7 RS at Porsche. Proof that it is indeed a well-born car, TOK 258 and XR 1 are still racing today in historic competition and are still in front.

Super Sports #4826 is the second built and the first left-hand drive. It left the factory on June 21, 1961 with 4837, heading to the importer Fergus Motor in New York. The two cars are painted red which brings up an anecdote: Indeed the bonnet numbers are reversed and that of 4826 is found on 4837 and vice versa. Asked about this anomaly, the factory archivist will not be at all surprised and will admit "that's Morgan" The story of 4826 in the USA ends in 1992, stored in a barn to appear for sale at the end 2013 upon the death of its owner.

The current owner was looking for an authentic SS with the help of the English specialist Richard Thorne when the latter offered him this barn find, but with a total restoration. Before embarking on such a project, he provides all the indisputable proof of the model's authenticity after having sought the expertise of Martyn Webb, archivist at the Morgan factory. Indeed in the Record Book, held by hand, the chassis of + 4 is listed with the mention Super Sports in red ballpoint pen. Other times… other methods!!!

With the instruction to preserve as many original parts as possible, the restoration will take two years, giving it that flavor of authenticity that this kind of car deserves. The budget is therefore substantial because 4826 is completely rebuilt from a new chassis re-stamped with its number. The second challenge is to put it in FIA configuration to race on the circuit but keeping the period characteristics. The PTH is obtained in Period E and remains valid until 2026. It has a French carte grise de collection.

Challenges met when you see the photos with this "matching color" paintwork with the body-colored hard top reminiscent of TOK 258 at the April 1962 tests at Le Mans with number 28. After two years of waiting, the joy is to put 4826 back in its original cradle on the place where it was born at the Morgan factory in Malvern. A great emotional moment in the presence of the editor of the MOG magazine, a magazine devoted exclusively to the brand. A 4-page report will immortalize this meeting (see photos).

From the start, despite its rarity and authenticity, the goal the owner had set himself was to bring it back to the circuits and therefore to equip it with FIA.

Since 2016 it has been made more reliable, improved with a Moss gearbox and a Salisbury bridge from JB Engineering. 45mm Webber carburettors have replaced the 42 and the 145hp are there! With a weight of 870 kilos it is very easy to drive because it is very balanced with powerful and enduring braking.

Car eligible to Le Mans Classic (grid 3), Tour Auto, Sixties Endurance, Fifties Legend, ...




Website:

http://www.eleven-cars.com

Details:

Seller: gruchaud
Joined April 2015
  Gonzague Ruchaud
Seller's other ads
Country: France
City: Paris
Phone: +33603698293
Currency: EUR
Condition Rebuilt
Trade or Private: Private
Price: €150,000
Added: 22/02/2022
Views: 1426

Share by Email
Print page
Report Sold